Financement et hébergement du Hub

Financement

La Fondation Pier Luigi Giovannini a été créée en 1999 par Antoine Duchemin avec pour but de promouvoir l’investissement et l’actionnariat responsables. Mécène emprunt des responsabilités sociétales et éthiques que lui conférait sa fortune, Antoine Duchemin a dédié une part importante de sa vie à lancer et soutenir diverses initiatives reliées à l’éthique et la durabilité dans le monde économique. Antoine Duchemin est décédé en 2013.

La fondation a ainsi été nommée en mémoire de Pier Luigi Giovannini, fondateur de Centre Info en 1990 (aujourd’hui Inrate SA) et pionnier de l’analyse de la durabilité et de la gouvernance des entreprises en Suisse. Pier Luigi Giovannini est décédé en 1998.

Depuis 2018, la Fondation Pier Luigi Giovannini recentre ses activités sur le soutien au renforcement de la Transition dans toutes ses dimensions en Suisse. C’est pourquoi elle soutient la création d’un Hub romand de la Transition.

Hébergement

À l’instar de ce qui s’est passé en Belgique avec les Amis de la Terre et Exposant D, l’ONG Pain pour le prochain est disposée à héberger le hub. L’hébergement du hub implique concrètement la mise à disposition d’infrastructures (poste de travail, avec tout ce que cela comporte : bureau, ordinateur, etc.) et un encadrement administratif (comptabilité). Opérationnellement, le hub est totalement indépendant.

Pour Michel Maxime Egger de Pain pour le prochain : « Un tel soutien fait sens pour Pain pour le prochain. Primo, cela s’inscrit dans sa nouvelle orientation stratégique en faveur de la transition au Sud et Nord, qui s’est traduite notamment par la création en 2016 du Laboratoire de transition intérieure en Suisse romande et la Campagne œcuménique de Carême 2018. Secundo, cela correspond à la philosophie de son engagement pour la transition, centrée sur les partenariats, les synergies et les collaborations win-win avec d’autres acteurs. Tertio, Pain pour le prochain – à travers Michel Maxime Egger – a coopéré avec le hub émergent, lequel a nourri et a soutenu la vision et les activités du Laboratoire de transition intérieure. Quarto, par volonté de cohérence entre ses engagements pour la transition et ses structures internes, Pain pour le prochain fonctionne selon un modèle adapté de l’holacratie. Ce mode de gouvernance partagée et sa culture organisationnelle sont donc bien en phase avec ceux du hub à venir. »