Participants : Idéalement tous les membres de votre initiative
Temps : 35 minutes
Matériel : Cette fiche et un lieu de rencontre

Pourquoi pratiquer cette activité ?

Il est inévitable de ressentir du stress lorsque nous travaillons ensemble sur des sujets qui nous tiennent à cœur, comme c’est le cas dans la Transition. Nous gérons tous le stress de façon différente et le fait de comprendre comment chacun d’entre nous y réagit peut s’avérer très utile. De cette façon, nous pouvons mieux comprendre ce dont chacun a besoin pour gérer le stress de façon positive, plutôt que de le laisser envenimer nos relations.

Comment faire ?

Il s’agit d’un super exercice à vivre dans un groupe qui souhaite améliorer sa façon de travailler ensemble. Il rend nos différences visibles et normales. Il renforce l’idée que nous sommes là pour prendre soin les uns des autres et non pas pour rejeter la faute sur les autres ou nous compliquer la vie.

Comprendre le stress – Le tien et le mien

Explorez, en groupe de 2 ou 3, les questions ci-dessous et prévoyez un temps de parole égal pour chaque personne (jusqu’à 25 minutes par groupe en fonction de la taille du groupe). Pratiquez l’écoute active, c’est-à-dire qu’une seule personne parle et les autres l’écouten attentivement sans l’interrompre ou même faire de commentaire.

  1. Qu’est-ce qui a tendance à vous stresser, vous frustrer ou vous vexer ? (3 minutes par personne)
  2. Que faites-vous lorsque vous êtes stressé ? par ex. certaines personnes se taisent, d’autres deviennent nerveuses, crient, partent ou pleurent. (2 minutes par personne)
  3. Comment les autres peuvent-ils vous aider lorsque vous êtes stressé ? par ex. me laisser seul, me demander ce qui ne va pas, faire de l’humour… (3 minutes par personne)

Revenez en grand groupe et laissez une ou deux minutes à chaque personne pour extraire et partager les éléments les plus importants.

Prenez quelques minutes ensemble pour réfléchir à ce que ça vous a fait de réaliser l’exercice et à ce qu’il vous a appris pour la gestion du stress à l’avenir.