Participants : Au moins deux personnes, idéalement tous les membres de votre groupe
Temps : Une heure
Matériel : Cette fiche, un lieu de rencontre

À quoi sert cet exercice ?

Il est beaucoup plus facile de déployer la Transition si vous êtes soutenus par d’autres habitants de votre région. Il peut s’agir d’autres groupes citoyens, des autorités locales, d’organisations, etc. L’exercice de la grande liste vous aide à identifier de façon simple les personnes et les groupes qui pourraient vous aider sur le chemin de la Transition.

Comment faire ?

Ensemble, écrivez sur de petits morceaux de papier le nom de toutes les personnes, groupes, organisations et décideurs politiques qui, selon vous, ont à cœur que votre région se porte bien. Inscrivez également les noms de ceux qui pourraient ne pas vouloir vous aider. Pensez également aux personnes locales influentes. Celles-ci ne font peut-être pas partie d’un groupe en tant que tel, mais elles pourraient avoir de nombreux contacts et un statut important au niveau local.

Utilisez les deux critères suivants pour trier les noms :

  • Conscient : sensibilisé à la Transition
  • Actif : impliqué dans des activités liées à la Transition

Séparez-les alors en cinq catégories :

  1. Conscient et Actif
    Ce sont les personnes qui comprennent la Transition et s’y impliquent
  2. Conscient, mais pas actif
    Ce sont les personnes qui comprennent la Transition, mais qui ne se sont pas impliquées dans un projet
  3. Ni conscient ni actif
    Ce sont les personnes qui ne sont pas actives ou engagées, mais qui pourraient vous soutenir
  4. Pas intéressé
    Ce sont les personnes qui ne s’intéressent pas à la Transition et ne risquent pas de s’impliquer
  5. Critique ou opposé
    Ce sont les personnes qui pourraient être opposées aux idées et projets de la Transition

Cet exercice vous permettra d’identifier les individus/organisations qui pourraient vous aider.

Une fois que vous avez trié tous ces noms en catégories, réfléchissez ensemble à la nécessité ou à la façon d’entrer en contact avec chacune d’entre elles. Nous vous suggérons ci-dessous quelques façons de les impliquer et les risques que vous devriez garder à l’esprit.

1. Allié naturel

Quels sont les objectifs à avoir en tête lorsque vous les contactez :

  • Créer des liens
  • Veiller à ce qu’ils soient tenus au courant et comprennent ce que vous faites
  • Soutenir leur travail et leur demander de soutenir le vôtre. Le plus simple est de bien comprendre leurs objectifs (Quels types de projets mènent-ils et quels résultats souhaitent-ils atteindre ? Pouvez-vous les aider ?)
  • Étant donné que ce sont déjà vos alliés naturels, il n’est pas nécessaire de consacrer trop de temps à construire votre relation, tous les ingrédients de soutien sont déjà là.

Risques à prendre en compte :

  • Commencez à tisser des liens très tôt pour éviter le sentiment de compétition ou d’exclusion

2. Partenaires éventuels

Ils sont généralement intéressés par les mêmes sujets – alimentation, énergie, bien-être, etc.

Quels sont les objectifs à avoir en tête lorsque vous les contactez :

  • Ne pas hésiter à prendre du temps pour soigner ces alliances, elles vous aideront à vous ancrer localement
  • Participer à leurs réunions, ne pas se contenter d’attendre qu’ils viennent aux vôtres
  • Prendre le temps de bien comprendre leurs priorités, et réfléchir ensemble à la façon dont la Transition peut les aider

3. Les indifférents

Ce sont généralement les plus nombreux, tout geste envers eux est susceptible de faire augmenter le nombre de vos sympathisants.

Quels sont les objectifs à avoir en tête lorsque vous les contactez :

  • Ces personnes sont souvent prises par d’autres projets (s’occuper de leur famille, faire avancer leur carrière, joindre les deux bouts…)
  • Vous devez préciser clairement en quoi vos projets les aident. Si vous attendez quelque chose de leur part, de quoi s’agit-il et peuvent-ils le fournir ?

Risques à prendre en compte

  • Vous risqueriez de les contrarier en leur en demandant trop

4. Sans intérêt

Ils sont ceux qui ne sont pas intéressés. Ils disent clairement « Non ».

Quels sont les objectifs à avoir en tête lorsque vous les contactez :

  • Respecter leur non
  • Ne pas perdre trop de temps à essayer de les « convertir »
  • Trouver une autre façon de maintenir le lien avec eux

Risques à prendre en compte

  • A force d’essayer de les persuader, vous pourriez avoir l’air d’un missionnaire et passer pour un arrogant

5. Les opposés

Les groupes ou les personnes qui se sentent menacés par ce que vous faites et qui vont activement s’opposer, comme les groupes anti-éolien par exemple.

Quels sont les objectifs à avoir en tête lorsque vous les contactez :

  • Comprendre qui ils sont et adopter une stratégie pour contrer ce qu’ils pourraient entreprendre pour vous bloquer, vous blesser ou vous dénigrer.
  • Tirer les leçons de leurs arguments – ce qu’ils pensent est peut-être justement ce qui empêchent les gens de la catégorie 4 ou même 3 de vous rejoindre.

Risques à prendre en compte

  • Si vous n’êtes pas préparés à leur opposition, ils pourraient vous prendre par surprise ou vous blesser, ce qui vous empêcherait de réagir correctement.
  • Ne prenez pas leurs attaques personnellement
  • N’entrez pas dans un débat sans fond avec eux.