Participants : Idéalement tous les membres de votre initiative
Temps : Cela dépend du projet
Matériel : Ce guide et un lieu de rencontre

En quoi cette fiche peut-elle nous aider ?

Les projets pratiques vous permettent de réaliser des choses concrètes, sources de nombreux avantages pour votre initiative de Transition, en:

  • Renforçant votre groupe et en en apprenant plus sur votre façon de travailler ensemble
  • Mettant en place des actions pratiques qui peuvent attirer l’attention des médias locaux
  • Nouant des partenariats avec d’autres organisations locales, et en impliquant de nouvelles personnes
  • Vous amusant et en partageant ou en apprenant de nouveaux savoir-faire
  • Savourant le sentiment de pouvoir agir et participer à la construction de votre vision de l’avenir

Il peut être utile d’imprimer cette fiche pour pouvoir la relire au moment de la mise en place de nouveaux projets et la donner aux nouvelles personnes qui vous rejoignent.

Le guide

Il y a un certain nombre d’étapes à traverser pour lancer et gérer un projet, quel qu’il soit. Elles se définissent souvent de cette façon :

La vision

Le premier défi consiste à se mettre d’accord sur les premières choses pratiques à mettre en place.

Voici quelques astuces :

  • Allez là où l’énergie se trouve :
    • Voyez qui a vraiment l’énergie de réaliser quelque chose et suivez cette énergie plutôt que d’essayer de mettre en place quelque chose que vous « pensez devoir faire »
    • Le rôle du groupe initiateur peut être de soutenir ce que les autres veulent mettre en place, plutôt que d’être la source de toutes les idées et énergies
  • Utilisez le Forum ouvert et d’autres événements similaires pour offrir aux personnes qui ont de l’énergie et des idées un espace propice à la rencontre où des décisions pourraient être prises pour lancer un projet. Vous trouverez ici un guide sur le world café et le forum ouvert
  • Commencez par des choses simples qui rapportent beaucoup. Le moins d’effort possible pour le plus d’effet possible. Il vaut mieux réaliser de petites choses qui vont réussir plutôt que de se lancer dans une aventure trop ambitieuse et risquée
  • Si vous ne parvenez pas à vous mettre d’accord sur un projet, voyez s’il est possible de vous mettre d’accord sur le fait de soutenir une idée maintenant et l’autre plus tard. Pouvez-vous tirer des leçons du processus de désaccord et êtes-vous parvenu à trouver une bonne façon d’aller de l’avant qui convient à tout ?
  • Ne faites rien qui pourrait être sujet à polémique ou qui pourrait directement susciter une opposition, soutenez les idées existantes pour obtenir un maximum de soutien
  • Parlez à toutes les personnes qui travaillent dans le domaine visé. Par ex, si vous voulez lancer des ateliers de réparation de vélo, allez d’abord voir le magasin de vélo du coin et voyez comment cette idée peut l’aider et non lui nuire
  • Pour savoir si le projet est réaliste, posez-vous les questions suivantes :
    • Avons-nous les compétences nécessaires ?
    • Avons-nous les capacités humaines et matérielles ?
    • Une fois lancé, allons-nous devoir continuer à gérer le projet ou d’autres personnes pourront-elles reprendre ce rôle ?
  • Envisagez le processus de Gestion par consentement pour choisir le projet. Ce processus est mentionné en formation Groupe efficace et agréable, dans les formations de l’Université du Nous et dans la fiche prise de décision.

La planification

Une fois que vous avez décidé du projet et avez un groupe en place, vous pouvez commencer à planifier :

  • Faites un rapide exercice de vision, discutez de ce à quoi le projet devrait ressembler une fois qu’il sera lancé et qu’il fonctionnera
  • À partir de cet exercice de vision, allez à reculons et rédigez une ligne du temps des étapes à traverser pour arriver à la vision, ceci peut constituer la base de votre travail
  • Les projets échouent souvent par manque de réflexion sur la totalité du processus. Evitez cet écueil en prenant en compte les points suivants afin d’élaborer un plan réaliste :
    • Quelles sont les différentes étapes du projet ?
    • Que doit-il se passer à chaque étape ?
    • Il est souvent nécessaire de déployer plus d’énergie au début, prenez-le en compte
  • De quelles ressources avez-vous besoin et quand. N’incluez pas uniquement les ressources physiques, mais pensez également aux ressources humaines et de temps
  • Espérez-vous que davantage de personnes s’impliquent dans le projet ? Si oui, comment allez-vous vous y prendre ?
  • Quand le projet sera-t-il opérationnel ?
  • Allez-vous organiser un événement de lancement ? Si oui, comment allez-vous saisir cette occasion pour promouvoir la Transition ?
  • Le projet a-t-il une fin ou est-ce un projet permanent ? Si c’est un projet permanent, qui va le superviser ?
  • Planifiez les moments d’évaluation de l’état du groupe et de prise en compte de ce qui s’est bien passé et ce qui était plus délicat. Il est bon de mener cet exercice régulièrement pour surmonter rapidement les problèmes.

Les projets peuvent amener de nombreux avantages

Quels avantages pouvez-vous récolter ? Ceux-ci peuvent aller plus loin que l’action en elle-même. Prenez en compte les points suivants :

  • Pouvez-vous utiliser le projet pour impliquer des gens qui ne font pas encore partie du groupe ?
    • Pensez à la façon dont vous pouvez inclure les personnes qui souhaitent s’impliquer
  • Comment pouvez-vous attirer l’attention des médias de la façon la plus positive possible ?
    • Et réutiliser l’histoire sur votre site internet, newsletter, etc.
    • Inviter des célébrités locales, le bourgmestre ou des experts locaux
    • Prendre de super photos !
    • Pouvez-vous faire une courte vidéo ?
    • Pouvez-vous partager vos apprentissages avec d’autres Transitionneurs ?
    • Utilisez les réseaux sociaux – tweets, Facebook, blogs pour promouvoir votre travail
  • Lorsque vous travaillez sur le projet, faites attention à la manière dont vous travaillez ensemble
    • Quels sont les talents des personnes ?
    • Qu’apprenez-vous les uns des autres ?
    • Qu’est-ce qui est difficile ?
  • Pouvez-vous inclure des éléments qui vont apporter plus de couleur, d’amusement, de profondeur, de diversité et d’interaction à votre événement ou activité ? Voulez-vous inviter des artistes locaux ? Prévoir de la nourriture ou des boissons locales ? Partager des savoir-faire ?
  • Est-ce que quelqu’un va prendre soin de l’accueil des personnes, noter les coordonnées, expliquer ce qu’est la Transition, etc. ?

Développer le groupe projet

À moins que votre groupe ne soit très petit ou qu’il ne s’agisse d’un projet ponctuel au tout début de votre initiative de Transition, nous vous recommandons d’établir un sous-groupe qui se concentrera sur le projet.

Si vous laissez le noyau s’occuper du projet, il pourrait se dissoudre, car toute votre énergie serait alors consacrée au projet. Les projets doivent pouvoir fonctionner en parallèle du groupe noyau et ne doivent pas chercher à remplacer le noyau. Lorsque c’est le cas, nous nommons cela l’effet donut. Vous vous retrouvez finalement avec beaucoup de projets, mais aucun noyau pour assurer la cohérence du tout. Vous perdez alors la vision holistique de la Transition.

Afin d’éviter ce problème, il est utile de penser dès le début aux liens qui existeront entre ce projet et le groupe noyau. Le plus facile est d’avoir quelqu’un du groupe projet dans le noyau.

Pour avoir un groupe projet sain, vous pouvez le penser de la même façon que votre groupe noyau. Si vous avez parcouru les ingrédients essentiels de la Transition, alors vous avez déjà une bonne idée de ce qu’il faut prendre en compte pour avoir un groupe sain. Nous vous recommandons d’appliquer ces notions à votre groupe projet pour mettre toutes les chances de votre côté.

Prenez en compte les points suivants :

  • Qui prend quel rôle, quelles sont les périmètres et responsabilités, écrivez-les
  • Comment va se dérouler l’activité pratique. Certains groupes la jouent en pièce de théâtre pour voir s’il n’y a pas des éléments auxquels ils n’auraient pas pensés !
  • Comment allez-vous gérer le projet, n’ayez pas peur de nommer un coordinateur de projet, car il est utile d’avoir une personne qui a un aperçu de toutPour qu’un projet pratique soit couronné de succès, vous allez devoir vous réunir pour décider et planifier vos actions tout au long de la durée de vie du projet, prenez en compte les points suivants :
  • Comment allez-vous gérer les réunions et prendre des décisions
  • Réunissez-vous lorsque c’est nécessaire, principalement pour planifier des activités et prendre des décisions, ne vous réunissez pas juste pour vous réunir
  • Lors de la première réunion, mettez-vous d’accord sur la façon dont vous allez prendre des décisions en groupe, car le conflit survient souvent lorsque des décisions sont prises alors qu’elles n’ont pas l’accord du groupe.

Pour vous aider : Comment organiser une réunion efficace ; Guide de la prise de décision ; Comment attirer de nouvelles personnes et maintenir l’enthousiasme

Il est très important de vous demander COMMENT vous allez en tant qu’individu et COMMENT vous allez en tant que groupe. Cela vous aide à voir comment les membres de votre groupe vont, ce qui fonctionne et vous aide à mettre en place un bon projet. Ces moments de réflexion vont vous aider aussi pour planifier de prochains projets. De quel type de groupe voulez-vous ? A quoi devez-vous faire attention pour que cette ambiance de groupe émerge ?

Par exemple, il peut être important d’être ouvert et transparent et de se dire que tout le monde doit rester informé, ou encore de prendre soin les uns des autres et de prendre en compte le bien-être de chacun. Vous pouvez utiliser les activités de Transition intérieure de l’ingrédient essentiel groupe sain pour vous aider à favoriser une telle culture de groupe.

Pour vous aider : Devenir un pro de la gestion du stress; Transition intérieure en réunion

Si votre planification a été bien faite, alors l’étape de l’action ne peut être qu’amusante et vivifiante. Préparez-vous à faire preuve de souplesse positive. Après tout, la Transition, c’est se préparer à l’inattendu !

Qui peut nous aider

Pensez ensuite aux éventuels réseaux et partenaires qui peuvent vous aider. Vous pouvez pour ce faire passer par l’exercice de la grande liste. Vous pourriez vous dire que cela n’est pas pertinent pour votre projet parce qu’il est de petite taille, mais pourtant vous pourriez grâce à cet exercice identifier des personnes auxquelles vous n’avez pas pensé et qui pourraient être d’un grand soutien. C’est également une belle occasion de contacter des personnes pour leur expliquer ce que vous faites et créer une culture de collaboration où les idées s’échangent.

Impliquer ses voisins

Réfléchissez également à la façon d’impliquer les voisins du projet. Leur soutien peut être déterminant dans la réussite du projet. Vous pourriez simplement demander à un journal local de promouvoir ce que vous faites. Vous pourriez aussi organiser un événement de lancement.

  • Rendez-vous dans l’ingrédient Sensibiliser et rassembler pour trouver une liste d’idées d’événements de promotion de votre projet ainsi qu’un guide sur comment organiser un événement.
  • N’oubliez pas que votre projet est l’occasion de faire rentrer de nouvelles personnes dans la Transition et qu’il vaut la peine de réfléchir à comment vous pourriez faire pour y arriver
  • Vous pourriez même lancer un appel à volontaires et prévoir une liste de choses faciles à faire, ainsi que des tâches plus complexes
    Une fois que votre projet est prêt à être lancé, une excellente occasion de promouvoir qui vous êtes se présente à vous. Vous n’êtes pas obligé d’organiser un événement de promotion contraignant. Il peut s’agir d’une simple invitation à passer sur le lieu du projet… ou plus si vous en avez l’envie.

La célébration

Prenez le temps de célébrer :

  • Gardez un peu d’énergie pour le suivi – Célébrez avec une couverture médiatique, via les blogs, tweets, etc.
  • Partagez ce que vous avez appris avec le réseau international ou national de la Transition.
  • Les personnes qui ont rêvé, planifié et réalisé le projet se rassemblent pour célébrer. Certains groupes organisent systématiquement une fête après un événement.
  • Plus d’informations sur la célébration dans l’ingrédient Faire le point et célébrer

La réflexion

Ce n’est pas tout à fait la même chose que la célébration, la réflexion implique de prendre un certain recul par rapport au processus :

  • Qu’est-ce que qui s’est bien passé ?
  • Qu’avons-nous appris sur notre groupe et sur la façon dont nous fonctionnons ensemble ?
  • Que pourrions-nous améliorer pour la prochaine fois ?
  • Y a-t-il autre chose qui doit avoir lieu maintenant afin d’aider le projet à tenir dans la durée ?
  • Même si cela vous parait étrange et nouveau au début, prenez un moment pour exprimer votre gratitude vis-à-vis de la contribution de chacun. Être reconnu pour ce qu’on a donné est une façon simple de redonner de l’énergie et d’aider les individus et le groupe à être durables

Pour vous aider : Cycle action-réflexion

Vous avez maintenant de bonnes chances de mettre en œuvre un chouette projet de Transition. Alors, allez-y, soyez le changement que vous voulez voir et surtout, amusez-vous !