Gouvernance

Le réseau international des hubs du Transition Network accorde une grande importance aux processus de démocratie organisationnelle et d’intelligence collective. Grâce à l’UDN (Université du Nous), il a d’ailleurs développé un important document pour encourager et guider les hubs vers des formes de gouvernance partagée (sociocratie, holacratie). Celles-ci sont essentielles pour deux raisons. D’une part, pour faire émerger des structures plus collaboratives, agiles et résilientes. D’autre part, pour gagner en crédibilité et cohérence – les initiatives et instances qui promeuvent la culture de la transition doivent aussi la vivre à l’interne.

Ce mode d’organisation et de fonctionnement est déjà présent au niveau du noyau du Réseau Transition Suisse Romande. Ainsi, Noémie Cheval a suivi une formation de l’Université du Nous, l’une des organisations de référence dans le monde francophone pour l’apprentissage de nouvelles manières de faire-ensemble. Micaël Metry s’est quant à lui formé à la gouvernance partagée auprès des Artisans du lien et via diverses formations en permaculture humaine, écopsychologie et coaching collectif. Ensemble, iels se font aussi accompagné.e.s par Les Atelier de l’Instant Z.

La gouvernance partagée fera l’objet d’une intégration de plus en plus profonde dans la vie et les activités du hub. Mais là aussi, il conviendra de trouver un bon équilibre, l’essentiel des énergies devant être consacré à la réalisation des objectifs au service des initiatives.

Pour plus d’informations sur notre gouvernance, voir ce document de l’Université du Nous.