La Transition

Le mot Transition est à la mode ! Il est très pratique car il permet d’envisager une grande rupture dans l’organisation de nos sociétés sans pour autant invoquer la violence ou la révolution. Au contraire, il rassemble et motive.

Qu’est-ce que la Transition ?

La Transition est un mouvement de citoyens qui se réunissent pour réimaginer et reconstruire notre monde.

Lancé en 2006, le mouvement soutient ces citoyens pour les aider à relever les grands défis – climatiques, écologiques, sociaux et politiques – auxquels il sont confrontés, en commençant au niveau local. En se rassemblant autour d’une vision positive du futur, les citoyens sont capables de proposer de nouvelles solutions innovantes, de les partager et de les améliorer collectivement, afin de créer ensemble un monde plus durable, juste, convivial et résilient.

En pratique, ces citoyens se réapproprient l’économie, suscitent l’esprit d’entreprise, réimaginent le travail, développent de nouvelles compétences et tissent des réseaux de liens et de soutien. Pour preuve, les innombrables initiatives et alternatives qui fleurissent aux quatre coins de la planète dans toutes sortes de domaines : agroécologie, agriculture urbaine et contractuelle de proximité, éducation, habitats coopératifs, énergies renouvelables, économie symbiotique, démocratie participative, etc. C’est une approche constructive qui s’est répandue maintenant dans plus de 50 pays, et dans des milliers d’initiatives: dans des villages, des villes, des universités et des écoles. La Transition se propage principalement en racontant des histoires inspirantes, et c’est ce que nous visons à faire sur ce site. Nous espérons sincèrement que vous vous sentirez inspirés pour vous lancer dans l’aventure…

L’historique du mouvement de la Transition

Partant du constat que nous devons agir rapidement, sans attendre que les gouvernements parviennent enfin à s’entendre et à passer à l’action, un premier groupe de citoyens s’est créé en 2006 à Totnes en Grande-Bretagne à l’initiative de Rob Hopkins, un formateur en permaculture. Le projet a connu un grand succès et le mouvement s’est rapidement répandu dans le monde entier. Aujourd’hui, il existe environ 1000 initiatives de Transition dans plus de 50 pays, dont la Belgique. On entend parfois l’expression « Villes en Transition », mais on préfère aujourd’hui parler d’Initiatives de Transition car elles naissent aussi dans des quartiers ou à la campagne. Ensemble, ces Initiatives forment un réseau mondial, le Transition Network. Elles touchent à tellement d’aspects de nos sociétés qu’on peut aussi parler de « mouvement ».

Qu’est-ce qu’une Initiative de Transition ?

Pour lancer une initiative de transition, les citoyens doivent adhérer à un certain nombre de « principes » à « honorer, protéger et développer » dans l’alignement entre la tête, le cœur et les mains ». Ces principes et valeurs ont notamment pour noms : respect des limites de la planète, culture de résilience, coopération, inclusion et justice sociale, subsidiarité, empowerment, célébration, expérimentation, partage des idées et du pouvoir, synergie, vision positive, créativité, etc.

Pour passer à l’action, rien de tel que le quartier. Les Initiatives de Transition naissent par la volonté de quelques citoyens motivés qui veulent rendre leur villes, villages ou quartiers plus durables et plus conviviaux… sans attendre que l’initiative vienne d’en haut ! Des citoyens se mettent à travailler ensemble et unissent leurs forces, créativité et énergie pour lancer des actions et projets concrets qui engendrent un changement positif dans leur lieu de vie. Les Initiatives sont basées sur une vision positive de l’avenir, et une position constructive vis-à-vis du monde politique. Au début, les groupes s’informent et apprennent à se connaître, puis rapidement des projets concrets sont organisés autour de thèmes comme l’énergie, l’habitat, la nourriture, le transport, la culture, etc. Tout citoyen peut décider de lancer une action ou projet et tout citoyen est invité à y participer.

Alors pourquoi ne pas démarrer une initiative de Transition ?