L’imagination au pouvoir : formation et ateliers

Lorsque l’on écoute la majorité des discours politiques, et ceux des grands industriels, on a l’impression qu’ils sont incapables d’imaginer autre chose qu’une société basée sur un modèle de croissance infinie. Tout se passe comme si la société allait s’effondrer si nous ne nourrissons pas le modèle de l’innovation technologique et d’une consommation sans limites. Mais si c’était ce système qui a réduit notre capacité à imaginer d’autres possibles ? Et si, fort de ce constat, nous choisissions de construire le monde de demain non pas à l’image de ce que nous connaissons, mais à l’image de ce que nous imaginons ? Et si collectivement, en Suisse romande, nous osions exprimer nos visions et les prendre pour phares ?

C’est habité par ces possibles que le Réseau Transition Suisse Romande et son partenaire Pain pour le prochain ont décidé de co-initer une formation sur le thème de l’imaginaire. Concrètement, nous avons souhaité explorer comment nous pouvons décoloniser les esprits et cultiver l’imaginaire pour renforcer les projets, initiatives et politiques de transition 

La première formation a eu lieu mi-décembre 2020 et fut un grand succès. Durant deux jours Rob Hopkins, co-fondateur du mouvement transition, a partagé ses analyses, ses expériences et son enthousiasme pour s’engager dès aujourd’hui à visualiser et construire le monde de demain. Par des exercices très concrets, il nous a invité-es à nous relier à l’instant présent, à retrouver notre curiosité et à voir ce qui est sous nos yeux, sous un angle nouveau. Il s’agit de cultiver un état d’esprit : celui du jeu et de la découverte. Il s’agit aussi d’ancrer une posture au service du changement positif. Enfin, il s’agit de dé-coloniser nos esprits pour envisager de nouveaux possibles. Fort de cet état d’esprit, Rob nous a ensuite invité-es à construire et approfondir les questions qui peuvent catalyser le changement. Trouver une bonne question est un art auquel il faut consacrer du temps, mais qui a la puissance de faire émerger des visions fortes qui sont le point de départ de projets concrets de transition.

Cultiver l’imaginaire est un acte politique. Il s’agit d’un changement profond, au niveau de notre transition individuelle et collective, où nous nous réapproprions notre pouvoir d’agir et de faire autrement. Un changement culturel, psychologique et intérieur spirituel qui se développe un peu partout dans le monde et fait émerger des praxis et un ethos original.

En 2021, le Réseau Transition Suisse Romande et Pain pour le prochain vont développer ce concept de formations et d’ateliers de l’imaginaire. D’abord par une deuxième formation « l’imagination au pouvoir » avec Rob Hopkins, en mai 2021, puis avec un atelier co-animé par Noémie Cheval et Chantal Peyer qui sera proposé aux organisations et collectivités publiques à partir de l’automne. Il est également prévu d’organiser deux séminaires en ligne sur ce thème et de créer des podcasts de l’imaginaire.

Si vous souhaitez recevoir des informations relatives aux prochaines conférences, formations et ateliers de l’imaginaire, n’hésitez pas à nous contacter:
 Noémie Cheval : noemie@reseautransition.ch 
 Chantal Peyer : peyer@bfa-ppp.ch 

Vous pouvez également consulter le blog de Rob Hopkins « imagination taking power ». https://www.robhopkins.net/